Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

[Recommandez ce blog à un ami !] | Page d'accueil du blog | Page d'accueil du site

19/03/2011

La cérémonie d'hiver


ceremonie.jpgLa cérémonie d'hiver
Elise Fontenaille
Le Rouergue, DoAdo noir, 6,50€

Belle histoire de vengeance, de vengeances même, et de liberté. Une fois de plus, Elise Fontenaille s'inspire d'un fait réel dans ce roman qui met en scène le duo de choc que forment Eden, jeune indienne vive et volontaire, et Sky, femelle aigle qui est attachée et dévouée à la jeune femme. Ensemble elles remonteront le passé et Eden rendra sa propre justice. Elle vengera Harriet, sa grand-mère, d'avoir été emprisonnée à tort tant d'années, pour mourir dès sa sortie... mais ce n'est qu'un début, et Eden ne s'arrêtera pas en si bon chemin...
Si Eden et Sky sont des personnages forts et omni-présents dans ce court roman, il ne faut pas oublier la présence de personnages secondaires tels que Craig, le flic amoureux, ou encore Kina, la tendre Sister(s) of Mercy, ajoutant à la crédibilité de l'univers littéraire de l'auteure.
Eden vient du monde des révoltés, des minorités, elle vient du monde de ceux qui ne naissent avec rien ou presque, et personne ou presque autour... outre Violett. Mais Sky est avec elle, et c'est sa plus grande force.
Le livre est tendu, assez desespéré, et questionne le lecteur à propos de problématiques éthniques, sociales, et éthiques, comme souvent dans les oeuvres d'Elise Fontenaille. "Dans quel monde vivons-nous?" Semble nous demander l'auteure.
Je n'ai quant à moi pas de réponse, mais Eden semble avoir trouvé la sienne... -Anne

 

Publié dans Coups de coeur livres, Romans ados | Lien permanent | Commentaires (0) |

16/03/2011

Le garçon qui volait des avions


garcon avions.jpgLe garçon qui volait des avions

Elise Fontenaille
Le Rouergue, 8€

Elise Fontenaille nous embarque dans l'histoire de ce jeune américain, Colton HARRIS-MOORE, arrêté par la police le 11 juillet 2010, aux Bahamas, pour cambriolage, fuite et vol en tous genres (nourriture, matériel informatique, voitures, bâteaux,... et avions).
Tout commence le jour où les policiers l'ont ramené à la caravane familiale, accusé à tort de vol d'un vélo que sa mère lui avait offert.
Depuis ce jour, Colton a décidé de se venger, de faire la guerre aux flics.
Commence alors une course poursuite avec les autorités, il sera placé en foyer à l'âge de 10 ans... puis finira par retrouver sa liberté.
Il vivra comme un « robin des bois » des temps modernes. On le surnommera alors « le voleur aux pieds nus ». Son rêve de toujours : VOLER, et ce jour-là arrive enfin...
Grâce à ce roman, on plonge dans les pensées de ce jeune homme très attachant. Elise Fontenaille parvient à nous faire aimer cet adolescent exceptionnel que la vie n'a pas épargné.
Désormais lorsqu'on pense au mot LIBERTE, on pense au « voleur aux pieds nus ». -Florie

Publié dans Coups de coeur livres, Romans ados | Lien permanent | Commentaires (0) |

11/02/2011

Le monde de Marcello


le monde de marcello.JPGLe monde de Marcello

Francisco X Stork
Gallimard jeunesse, 13,50€

Marcello, 17 ans, est un jeune homme souffrant de troubles d'autisme. Effrayé par le monde, Marcello évolue uniquement au sein de sa propre famille ou dans un école spécialisée. C'en est assez pour son père, brillant avocat, qui souhaite confronter son fils à la « vie réelle ». Marcello doit accepter de travailler tout l'été au cabinet ou l'année prochaine il sera forcé d'abandonner son école et sa passion, les poneys, pour aller au lycée général. A contre-coeur il accepte et commence alors à travailler, il va faire la rencontre de la très troublante Jasmine et de l'énigmatique Wendell. En classant des dossiers Marcello découvre une affaire qui l'interpelle et que tout le monde s'évertue à « oublier ». Avec l'aide de Jasmine, il va essayer de percer le secret. Loin de la protection dont il bénéficie dans son école, l'été va se révéler être plein d'apprentissages.

La force de ce livre réside dans la narration. Ce roman, écrit à la première personne, nous plonge réellement dans « Le monde de Marcello ». Subtilement l'auteur nous fait glisser dans cet esprit fascinant et complexe. Soudain nous pensons, réagissons avec lui. Marcello devient attachant dans sa capacité à analyser les situations avec beaucoup de reliefs, parfois d'humour et toujours de sincérité. L'auteur nous donne ainsi, pas seulement à voir l'autisme, mais à tenter de le comprendre, à être dans la peau d'un jeune homme qui, aux yeux des autres, est un être lent, handicapé et impénétrable. Nous lecteurs, de l'intérieur, nous découvrons l'étendu de son intelligence et de sa sensibilité, de ses obsessions aussi et sa profonde tristesse. Ce monde là est alors à notre portée le temps de ces quelques pages pour nous aider à faire tomber les préjugés. -Pauline

Publié dans Coups de coeur livres, Romans ados | Lien permanent | Commentaires (0) |

22/09/2010

Passeuse de rêves


passeuse de reves.jpgPasseuse de rêves

Lois Lowry
Ecole des loisirs, 2010, 10€
Passeuse de rêves : quel drôle de métier. Eh bien, c’est celle que Petite apprend chaque nuit en visitant la maison d'une vieille dame et de son chien. La jeune demoiselle au toucher de fil de soie, à la curiosité parfois exaspérante et au comportement un peu fou-fou s’entraîne à récolter des souvenirs et des histoires en effleurant de ses petits doigts les objets (et même parfois le chien) de la maison. Par la suite, elle apprendra à les assembler et à les combiner pour former des rêves où se mêleront bonheur, rire, beauté, musique, mots…. Toute cette douceur protège les êtres humains contre les cauchemars. Mais cela sera t’il suffisant pour repousser les Saboteurs, instigateurs des cauchemars qui attaquent chaque nuit un jeune garçon, John, qui vient d’être placé par les services sociaux chez la vieille dame ?
Le lecteur va s’attacher à cette passeuse de rêves encore bien jeune mais si pétillante et attachante que l’on sourie à chacun de ces faux-pas.
Lois Lowry dose ici savamment féerie et drame social, et nous livre un roman tout à la fois poignant, grave, drôle et facétieux qui donne à rêver et à penser.

Merci à Cécile Bonnefoy, stagiaire à la librairie, pour cette notice.

Publié dans Coups de coeur livres, Romans ados | Lien permanent | Commentaires (0) |

09/04/2010

Le Grand Piano Noir

gd piano noir.jpg
 Le Grand Piano Noir
Olivier Silloray
"Millézime" Bayard jeunesse, 10,90€
Caroline a dix-sept ans, elle passe le bac français, comme beaucoup de jeunes filles de son âge. Mais Caroline a un rêve hors du commun : devenir pianiste concertiste. Elle a du talent, elle sait qu'elle peut y arriver...si seulement elle pouvait se libérer du trac, de l'angoisse, des trous de mémoires qui reviennent souvent, trop souvent, comme autant d'échecs, pour la faire douter de ses capacités, jusqu'à lui donner envie de tout abandonner. Heureusement, le chemin de Caroline va croiser celui de Jean-Charles.
Un roman indispensable sur le monde musical et l'ambiance des conservatoires, une belle réflexion sur la volonté, le courage et la réalisation de soi. A lire dès 12 ans.
Un grand merci de nouveau à Mireille Marachin pour cette critique.

Publié dans Coups de coeur livres, Romans ados | Lien permanent | Commentaires (0) |

17/02/2010

La voix du couteau


la voix du couteau.jpgLa voix du couteau
Ness Patrick
Traduction de Bruno Krebs
Gallimard Jeunesse, 15,00€
C'est d'abord une voix, qui vous prend, vous happe, une langue déroutante, au vocabulaire déformé, à la grammaire tordue, c'est l'écriture de Patrick Ness qui est à l'oeuvre, qui malaxe et triture la langue, qui nous donne à entendre les pensées du jeune Todd Hewitt, le personnage principal.
C'est ensuite une histoire, un roman initiatique, mené tambour battant, de ces livres qui vous font lutter contre le sommeil, tard dans la nuit.
Todd Hewitt vit à Prentissville où seuls demeurent les hommes, après l'apparition d'un virus, lorsque Todd était encore nourisson, qui a tué toutes les femmes, et laissé cette autre trace terrible de son passage : “le bruit”, les pensées de chacun perpétuellement audibles, brouhaha permanent qui étouffe les habitants de Prentissville en leur interdisant silence, solitude, secret.
Todd va bientôt avoir treize ans, c'est le plus jeune du village, il va devenir adulte aux yeux de la communauté virile de son village après un rite de passage. Il décide de fuir, pour échapper à ce qu'il ignore encore, mais dont il pressent le danger imminent. Prentissville va alors monter une armée, aux trousses du fugitif ; mais pourquoi cet acharnement à le retrouver ?
Et c'est parti pour 400 pages sans temps mort ! Roman d'apprentissage, thriller, récit d'anticipation, Patrick Ness joue sur tous ces tableaux sans jamais perdre la trame serrée et terriblement efficace de son écriture. Saluons ici la traduction de Bruno Krebs.
La Voix du Couteau vient convoquer son lecteur en questionnant les utopies, le totalitarisme, la légitimité de la violence, le fanatisme, les rapports hommes/femmes.
Cet ovni littéraire constitue le premier volet d'une trilogie paru en 2009, le second arrive bientôt...nous sommes plus qu'impatients de le lire.
A partir de treize ans. -Stéphanie

Publié dans Coups de coeur livres, Romans ados | Lien permanent | Commentaires (0) |

23/01/2010

Il n'y a pas que les shérifs qui portent une étoile

notice Mireille.jpgIl n'y a pas que les shérifs qui portent une étoile
Serge Rubin
Alice Jeunesse, 9,50€
Le premier roman de Serge Rubin, à découvrir !
Une très belle histoire d’amitié durant la seconde guerre mondiale entre deux enfants, Jacques et Myriam, emportés dans la tourmente de Paris occupée. Myriam est juive et porte une « étoile de shérif » et lorsque sa mère est arrêtée puis déportée, Jacques va réaliser ce que signifie vraiment cette étoile jaune et décider de protéger Myriam coûte que coûte.
Le lecteur est tenu en haleine par l’écriture subtile et tendre de Serge Rubin, menée dans un grand souci d’exactitude historique. Le propos n’en est pas pour autant didactique et c’est là une des grandes forces de ce premier roman : éclairer l’histoire, faire vivre cette période sombre et nous donner un vrai plaisir de lecture. A lire dès le collège.- Un grand merci à Mireille Marachin pour cette critique.

Publié dans Coups de coeur livres, Romans ados | Lien permanent | Commentaires (0) |

21/01/2010

La douane volante


images[1].jpgLa douane volante
François Place
Gallimard jeunesse, 13,50€
Et pour commencer l'année en beauté, un premier roman, mené de main de maître par un grand monsieur de l'illustration et de l'album : François Place.
Du mystère, des atmosphères envoûtantes traversées par des personnages vivants et complexes...vous ne résisterez pas aux singulières aventures de Gwen le Tousseux, petit rebouteux souffreteux emporté peu avant 14-18 loin de sa Bretagne natale par l'Ankou, la mort personnifiée, en un pays inquiétant, de marécages et de canaux labyrinthiques. Où donc est arrivé Gwen ? A quelle époque ? Et que lui veut au juste ce colosse de Jorn qui le recueille ? Gwen n'a qu'une idée en tête : refaire ce maudit chemin en sens inverse.
On avait beau savoir que François Place écrivait bien, nous voici malgré tout épatées par ce long récit inspiré, à l'écriture précise, ciselée et par ce puissant souffle romanesque qui soulève le lecteur.
La Douane Volante est un grand bonheur de lecture, à lire à partir de 13 ans.-Stéphanie

Publié dans Coups de coeur livres, Romans ados | Lien permanent | Commentaires (1) |

26/06/2009

La maison du magicien


LA MAISON DU MAGICIEN.jpgLa maison du Magicien

Mary Hooper
Gallimard jeunesse 12,00€

Angleterre, 16ème siècle, sous Elisabeth I. Nous accompagnons le destin de Lucy, jeune fille qui, poussée par la pauvreté et la dureté de son père quitte le foyer familial pour aller à Londres et y trouver du travail. Fine, courageuse et maligne, avec la Tamise comme guide pour conduire ses pas, Lucy échouera au final à Richmond où elle rentrera au service du Dr Dee qui n’est autre que le magicien de la reine. Là, de nombreuses péripéties et un destin hors du commun l’attendent.

Ce roman est tout à la fois une fresque historique, un excellent roman d’aventures mêlé de surnaturel et une peinture vivante du beau personnage qu’est Lucy. La lecture en est fluide bien qu’exigeante, et la destinée de cette jeune fille ne peut laisser les lecteurs indifférents. Témoignage manifestement documenté d’une époque emblématique de l’Angleterre, mais aussi roman à suspense et à rebondissements multiples, Marie Hooper sait nous tenir en haleine avec talent. Je l’avais découverte avec « La messagère de l’au-delà », publié chez Panama début 2008 pour lequel j’avais eu un véritable coup de foudre littéraire. Ce second roman traduit en Français ne m’a pas déçu, bien qu’il soit porté par un propos plus léger et destiné à un public plus jeune, dès 10/11ans, et qu’en outre sa couverture kitsch le desserve de prime abord. -Anne

Publié dans Coups de coeur livres, Romans ados | Lien permanent | Commentaires (0) |

02/06/2009

Miss Charity

resize[1].jpgMiss Charity
Marie-Aude Murail
Illustrations Philippe Dumas
Ecole des Loisirs 24,80€

Miss Charity Tiddler est une petite londonienne de la fin du XIXè, fille unique d'une famille bourgeoise, destinée à faire un mariage d'intérêt ou à rester vieille fille pour s'occuper de sa mère neurasthénique. Seulement voilà, Charity « est folle, elle récite du Shakespeare au milieu d'un ramassis de bestioles » ; et son avenir ne sera pas celui que ses parents et la bonne société victorienne lui destinaient.
Pas si folle que ça, Charity. C'est juste qu'elle déborde du cadre étriqué de sa vie. Elle chante faux et joue mal du piano, court la campagne en solitaire pour observer les insectes, installe une ménagerie savante au dernier étage de la maison familiale, escargot, lapin, hérisson, rat, souris qui deviendront les modèles de ses aquarelles. Car Charity peint, et peint bien.
Il ne faut rien de moins à Charity que 600 pages pour s'approprier sa vie, tracer son chemin. Et pour le lecteur, 600 pages de grand bonheur de lecture, vivante, impertinente, sensible, accompagnée des délicieuses aquarelles de Philippe Dumas, en clin d'oeil à Beatrix Potter, qui a inspiré le personnage de miss Charity.
Marie-Aude Murail nous fait ici cadeau d'un petit bijou d'écriture qui trouve sa justesse dans les équilibres fragiles de l'humour et de la gravité, de la verve et de la mélancolie, porté par une sensibilité à fleur de peau. A lire absolument, de 12 à 77 ans. Stéphanie

 

Publié dans Coups de coeur livres, Romans ados | Lien permanent | Commentaires (0) |