Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

[Recommandez ce blog à un ami !] | Page d'accueil du blog | Page d'accueil du site

26/06/2009

J'ai grandi


j'ai grandi.jpgJ'ai grandi
Ruth Krauss / Helen Oxenbury
Bayard Jeunesse 10,90€

Dans une ferme vit une femme et son jeune fils que l’on devine âgé de 3 ou 4 ans. Ils sont entourés par un jeune chiot et des poussins qui grandiront au fil des mois et des saisons sous les yeux de notre jeune protagoniste. Fleurs, arbres, cultures, tout pousse et la nature s’épanouit. Le petit garçon interroge alors sa mère : « Ils ont tous grandi. Mais moi je suis toujours petit !tu crois que je grandis moi aussi ? ». Après quelques mois de doutes, au moment de revêtir à nouveau sa tenue d’hiver, l’enfant se réjouit de voir que ses anciens vêtements sont devenus trop petits…lui aussi, il a grandi !

On l’a deviné, si le propos de cet album est tout simple et destiné aux enfants d’âge maternelle, le traitement en est magistral. Le texte, initialement paru en 1947 aux Etats-Unis, n’a pas pris une ride. Aux questions et aspirations de l’enfance s’ajoute une ode à la nature, un hommage aux beautés de la terre ici préservée. Et puis il y a les somptueuses illustrations de Helen Oxenbury, qui quant à elles datent de 2007. Elle croque Dame-Nature avec poésie et vigueur comme personne…on entend bruisser les feuilles et souffler le vent rien qu’en regardant une de ses aquarelles. On y sent également la chaleur maternelle aimante, le regard d’une extrême bienveillance que pose la mère sur son enfant, tel celui que Big Mama posait sur son adorable bébé dans « Quand Big Mama a créé le monde », mis en image par la même grande dame de l’illustration, paru pour sa part pour la version française au Père Castor en 2002. Avez-vous vu ailleurs que chez Helen Oxenbury un petit épagneul aussi attendrissant que celui qu’elle nous offre ici ? Enfin, notre petit héros, tout en rondeur, le chérubin  par excellence, est lui aussi tout à fait ravissant. Regardez-donc la dernière double page de l’album, lorsque, débordant d’enthousiasme et exprimant sa joie par des cabrioles, il saute dans tous les sens. Si vous n’étiez pas encore convaincu du talent de Mme Oxenbury, vous le serez alors ! Ce livre est tout simplement un pur moment de bonheur et de douceur dans ce monde de brutes… - Anne

Publié dans Albums, Coups de coeur livres | Lien permanent | Commentaires (0) |

09/06/2009

Il faudra


il faudra.jpgIl faudra
Thierry Lenain / Olivier Tallec
Editions Sarbacane 14,90€

Un enfant regarde le monde depuis son île. Il voit les guerres, les famines, la misère, l'arrogance des puissants, l'océan souillé. Il voit aussi les forêts où se ressourcer ; l'amour blessé, et la Lune humiliée par le drapeau américain. L'enfant embrasse ce monde, notre monde, d'un regard neuf et vaste, et à chaque violence, à chaque douleur, imagine un avenir meilleur.
Il faudra est un répertoire de sujets essentiels à partager avec un enfant, mais c'est surtout un texte fort, rythmé, scandé, où l'on retrouve la « patte » de Thierry Lenain, sur le fil de l'utopie et de la douceur, de l'engagement et du rêve.
C'est Olivier Tallec qui illustre ce poème et donne à voir la réflexion de cet enfant en le distanciant au sein de chacune des pages : l'enfant est auréolé d'un blanc, partiellement coloré, il est en devenir. Car cet enfant sur son île, c'est un enfant qui s'apprête à naître, qui porte en lui l'espoir d'un autre monde possible. La dernière page le représente dans les bras de sa mère, et cette fois-ci, la couleur est de son côté, pleinement. - Stéphanie

Publié dans Albums, Coups de coeur livres | Lien permanent | Commentaires (0) |

04/06/2009

Alboum

alboom.jpgAlboum
Christian Bruel / Nicole Claveloux
Editions Etre 12,00€

Cet album pour tout-petits, construit sur les principes de la répétition et de l’accumulation, est d’une redoutable efficacité. Page de droite, les objets s’accumulent en hauteur, jouets divers colorés à l’œil coquin. Page de gauche, en vis-à-vis, le texte nomme les objets en répétant ceux qui ont précédé, avec en ombre chinoise, un rappel graphique de l’accumulation des images. Soit une double accumulation picturale, l’une chatoyante et l’autre sobre et graphique, blanc sur gris clair. Au neuvième élément, c’est de trop, la pile en équilibre précaire tombe quand le camion s’en mêle…dans un grand BOUM qui prend toute une double page. Puis vient la seule image du livre à l’horizontale, où l’on retrouve tous les jouets…jonchés à terre dans un joyeux bazar. Oh ! c’est là qu’on découvre « l’invité surprise », le poisson, jamais nommé ni montré auparavant, qui devait sans doute se cacher dans le sceau…. Enfin, tel un clin d’œil à l’enfant-lecteur, le texte finit par un « on recommence ? », qu’aucun enfant ne viendra contredire, bien sûr, tant une lecture partagée entre jeunes enfants et adultes de cet album est savoureuse. Un vrai bijou pour les plus jeunes, d’ailleurs primé en son temps par le prix Sorcières et le prix Pitchou. C’est dire ! - Anne

 

Publié dans Albums, Coups de coeur livres | Lien permanent | Commentaires (0) |

03/06/2009

Moi Dieu Merci qui vis ici

9782226177810.jpg

Moi Dieu Merci qui vis ici
Thierry Lenain / Olivier Balez
Albin Michel jeunesse 13,50€

C’est l’histoire de la folle et terrible destinée de cet homme, nommé Dieu Merci, Angolais victime des horreurs de la guerre civile dans son pays. Blessé longuement et grièvement, emprisonné, il fuit finalement son pays pour notre douce France… Là il découvre notre regard face aux étrangers, et notre indifférence face à la misère humaine. Mais sa force intérieure ainsi que son ange gardien, le souvenir de son grand-père, Papa Kiluanji, l’aideront envers et contre tout et tous à garder espoir et foi en la vie. Sa rencontre extraordinaire et salutaire avec une vieille dame changera sa destinée une nouvelle fois. Un album d’une force peu commune, qui nous renvoie à notre regard sur l’étranger, le sans-papier, le sans-logis, le miséreux. Si l’histoire de Dieu Merci que l’on devine malheureusement vraie nous touche autant, c’est aussi sans doute grâce au texte percutant que Thierry Lenain nous offre là. Il écrit avec conviction, sans concession, mais aussi avec son cœur, c’est indéniable. Accompagné des belles doubles pages de Olivier Balez, je ne suis pas prête d’oublier Dieu Merci… Qui le pourrait ? A partir de 8 ans - Anne

Publié dans Albums, Coups de coeur livres | Lien permanent | Commentaires (0) |

02/06/2009

Miss Charity

resize[1].jpgMiss Charity
Marie-Aude Murail
Illustrations Philippe Dumas
Ecole des Loisirs 24,80€

Miss Charity Tiddler est une petite londonienne de la fin du XIXè, fille unique d'une famille bourgeoise, destinée à faire un mariage d'intérêt ou à rester vieille fille pour s'occuper de sa mère neurasthénique. Seulement voilà, Charity « est folle, elle récite du Shakespeare au milieu d'un ramassis de bestioles » ; et son avenir ne sera pas celui que ses parents et la bonne société victorienne lui destinaient.
Pas si folle que ça, Charity. C'est juste qu'elle déborde du cadre étriqué de sa vie. Elle chante faux et joue mal du piano, court la campagne en solitaire pour observer les insectes, installe une ménagerie savante au dernier étage de la maison familiale, escargot, lapin, hérisson, rat, souris qui deviendront les modèles de ses aquarelles. Car Charity peint, et peint bien.
Il ne faut rien de moins à Charity que 600 pages pour s'approprier sa vie, tracer son chemin. Et pour le lecteur, 600 pages de grand bonheur de lecture, vivante, impertinente, sensible, accompagnée des délicieuses aquarelles de Philippe Dumas, en clin d'oeil à Beatrix Potter, qui a inspiré le personnage de miss Charity.
Marie-Aude Murail nous fait ici cadeau d'un petit bijou d'écriture qui trouve sa justesse dans les équilibres fragiles de l'humour et de la gravité, de la verve et de la mélancolie, porté par une sensibilité à fleur de peau. A lire absolument, de 12 à 77 ans. Stéphanie

 

Publié dans Coups de coeur livres, Romans ados | Lien permanent | Commentaires (0) |

26/03/2009

La Vieille Chéchette

9782226186157[1].jpg

La Vieille Chéchette
Louise Michel
Illustrations Stéphane Blanquet
Albin Michel Jeunesse 12,90€

Louise Michel, figure emblématique de la Commune de Paris, fut aussi une institutrice qui ne cessa, tout au long de sa vie, de s'intéresser aux enfants. Voici réédité La Vieille Chéchette, conte publié en 1884.
La vieille Chéchette est vieille, laide, misérable et au village on la croit folle. Elle vit en marge, seule dans la forêt. Plus proche des bêtes que des humains, elle se lie néanmoins d'amitié avec une veuve, et c'est en portant secours à l'un de ses enfants qu'elle perdra la vie et retrouvera sa place parmi les hommes, ou, du moins, que ceux-ci reconnaîtront son humanité.
La Vieille Chéchette se veut conte moral, on y retrouve des thèmes chers à Louise Michel : la misère, l'exclusion, la marginalité, la violence. Les sérigraphies de Stéphane Blanquet, délaissant ici la BD, son univers de prédilection, viennent donner profondeur et étrangeté à ces thèmes : la physionomie inquiétante de Chéchette est celle de tous les villageois, celle aussi de la forêt, des plantes et des animaux qui l'habitent...le monde entier ressemble à Chéchette. A lire à partir de 6 ans. Stéphanie

Publié dans Albums, Coups de coeur livres | Lien permanent |

26/02/2009

Il n'y a pas d'autruches dans les contes de fées

bacheletautruche.jpgIl n'y a pas d'autruches dans les contes de fées
Gilles Bachelet
Patrick Couratin pour le Seuil Jeunesse 15,00€

...ou les contes de fées revisités par Monsieur Gilles Bachelet. En effet, dans ce nouvel album, passant en revue des oeuvres majeures telles "Le Petit Chaperon Rouge", "Le Vilain Petit Canard", et bien d'autres textes de cette trempe, G.Bachelet met l'autruche en situation en nous montrant et nous démontrant qu'elle est toujours trop comme ci ou au contraire pas assez comme ça pour pouvoir figurer dans les contes traditionnels. L'humour explosif de cet album, d'ailleurs toujours très présent dans l'oeuvre de Bachelet, naît du décalage texte/image d'où ressort des situations et donc des planches cocasses. C'est indéniablement intelligent et inventif, Gilles Bachelet a manifestement saisi l'essence même du genre littéraire qu'est l'album illustré. Allez donc voir l'autruche aux allumettes ou encore la vilaine petite autruche... vous m'en direz des nouvelles. Par ces temps moroses et maussades, cet ouvrage à l'esthétique classique et au propos hilarant sera le bienvenu auprès des petits et grands lecteurs. Car, à la lecture des ouvrages de Bachelet les adultes rient tout autant que leur progéniture de 3,6 ou 10 ans...et ça aussi...c'est fort! Après les chats, les éléphants, les champignons, les singes et maintenant les autruches...quelle sera la nouvelle proie de notre cher Monsieur Bachelet ? - ANNE

Publié dans Albums, Coups de coeur livres | Lien permanent |

Tous ses petits canards

 


tous ses petits canards.jpgTous ses petits canards
Christian Duda/Julia Friese
Editions Etre 16,90€

C'est l'histoire d'un renard, nommé Konrad, vivant dans une forêt et chassant des canards pour se nourrir, comme il se doit. Un jour, près d'une mare, il manque sa proie, une cane, mais capture son oeuf qui abrite un adorable poussin que Konrad baptisera Lorenz. Au lieu de le dévorer sur le champ, Konrad décide d'attendre qu'il grossisse afin que son repas soit à la hauteur de son appétit et de sa faim, lui dont le ventre gronde tant. Mais, bien malgré lui, il va au contraire adopter le petit poussin et en prendre soin. Il l'éduquera, l'aimera, lui ainsi qu'Emma, une cane objet de l'amour de Lorenz devenu au fil du temps un jeune canard rigoureux. A leur tour, toujours guidés et épaulés par ce pauvre Konrad que la faim continue de tenailler sans cesse, Lorenz et Emma deviendront parents de multiples poussins que Konrad prendra également sous son aile. La forêt, à présent envahie de canards, verra la fin heureuse et naturelle de Konrad le renard, mourant aimé...mais affamé. Ce texte traduit de l'allemand est d'une profondeur et d'une gravité rare dans la littérature de jeunesse. Cette histoire touchante, magnifique, surprenante, sensible et drôle à la fois, traite de la vie, de l'amour et de la mort avec talent et subtilité. Konrad, dont l'instinct et l'amour mêlés à la façon d'un dilemme tout au long du récit, est un des personnages les plus attachants des publications récentes en album de jeunesse. Lorenz, quant à lui, est aimable au sens propre du texte, soit digne d'être aimé. Les mots justes de C.Duda sont accompagnés par les illustrations étonnantes de J.Friese, aux techniques picturales multiples, riches et diverses. L'utilisation tour à tour de collages, de crayonnés, de peinture et de dessin donne encore de l'ampleur à cet album universel, servi également par une maquette travaillée et aboutie. A mettre entre toutes les mains, dès 6 ans, pour rire, s'émouvoir et réfléchir ensemble. - ANNE

Publié dans Albums, Coups de coeur livres | Lien permanent |

L'auto-stoppeur

auto stoppeur.jpg


L'auto-stoppeur - 9 nouvelles noires pour nuits blanches
Anthony Horowitz
Hachette Jeunesse 11,90€

Anthony Horowitz frappe une nouvelle fois avec ce recueil de nouvelles dont le sous-titre est si bien trouvé. On déambule avec délice parmi ces récits successifs dont l'unité revient à l'atmosphère inquiétante et aux dénouements spectaculaires. De la nouvelle-titre, "L'auto-stoppeur", ballade nocturne à vous glacer le sang, en passant par "Brûlé", vacances infernales, pour arriver à "Twist Cottage" peuplé d'âmes torturées, l'auteur emmène le lecteur dans les méandres et les zones d'ombre de l'âme humaine happant son attention tout au long du livre. Constructions impeccables, personnages complexes et retords, intrigues bien menées dans un style impeccable et vivant, tous les ingrédients sont réunis pour que le lecteur y trouve son plaisir... frissonnant... et ça marche! Sans parler des chutes improbables qui laissent pantois... Attention âmes sensibles : une lecture nocturne peut accroître de façon notoire les effets littéraires de ce joyau du genre... pour tous les amateurs de sensations fortes dès le collège. - ANNE

Publié dans Coups de coeur livres, Romans ados | Lien permanent |

20/09/2008

Le contour de toutes les peurs

9782841569496.jpg
Le contour de toutes les peurs
Guillaume Guéraud
Rouergue (Do à do Noir) 7,50€


Il s’agit ici d’un roman noir où l’on retrouve la plume acérée de Guillaume Guéraud qui avait déjà fait des preuves dans cette collection avec le titre « Je mourrai pas gibier ».
Le héros, Clément 14 ans, va être victime d’un passage à tabac perpétré par un inconnu qui a pénétré dans la maison où il vit seul avec sa mère. On assiste à des scènes d’une rare violence où l’on se surprend presque à vouloir fermer les yeux comme devant un film noir – car l’on devine bien dans ce roman une possible inspiration cinématographique.
Un roman à l’écriture décapante qui amène à réfléchir sur le rôle de la justice. A partir de 14 ans.
Floriane

Publié dans Coups de coeur livres, Romans ados | Lien permanent |