Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

[Recommandez ce blog à un ami !] | Page d'accueil du blog | Page d'accueil du site

21/06/2012

Les morceaux d'amour

les morceaux d'amour.jpg

Les morceaux d'amour
Géraldine Alibeu
Autrement, 16,50€

Les morceaux d'amour, c'est une très belle histoire d'amour certes, mais aussi un album sur la guerre et ses ravages. Un soldat revient de guerre, des membres en moins. Sur sa route, il croise une toute jeune fille qui s'éprend de lui au point de lui faire don de son bras, puis de son oeil, et enfin de sa chevelure, afin que l'homme retrouve son identité corporelle.
Mais comme par enchantement et par magie, les membres de la jeune fille retrouveront leur propriétaire féminin... et l'album finira sur une happy end pour le moins inattendue : ces deux jeunes trouveront dans leur union, et donc dans celle de leur corps, démantelé ou non... l'Amour, le vrai... celui qui n'existe peut-être que dans les oeuvres de fiction... mais qui nous fait rêver. 
Comme toujours Géraldine Alibeu nous propose plusieurs lectures de l'album grâce à ses illustrations généreuses, à l'inverse de son texte concis et sobre. Ses images nous disent un peu davantage ou un peu autre chose que les mots. Sans parler du DVD d'animation accompagnant l'ouvrage, support également maîtrisé, qui nous raconte une autre histoire, une autre version de ces deux destins.
Cet ouvrage est aussi peut-être le pendant de La Mariguita et la soupe au paradis, épuisé à présent, où Melle Alibeu avait mis son art cette fois au service d'un drame amoureux drôle et macabre, avec des corps là aussi démantibulés d'une toute autre manière...
Les morceaux d'amour est un livre triste et gai à la fois, poignant et émouvant, qui lie la grande Histoire et les destins individuels. Cet album nous interroge sur le sacrifice et le don de soi, mais aussi sur l'intégrité corporelle, les corps en souffrance revenant de l'enfer... sur terre.
Quand j'ai refermé l'album, je crois bien que j'y ai laissé aussi un petit morceau de moi-même... -Anne Helman

Publié dans Albums, Coups de coeur livres | Lien permanent | Commentaires (1) |

24/04/2012

Walé tailleur à toute heure

wale.jpgWalé tailleur à toute heure
Véronique Vernette
Points de suspension, 14,20€ 

Voici le tout nouvel album de Véronique Vernette où une fois encore l'artiste nous emmène en Afrique, au Burkina Faso, pour suivre la folle journée de Walé, qui, comme nous le dit le titre, est tailleur de son état.
Mais aujourd'hui, Walé craint de ne pas tenir toutes les promesses faites à ses clients du jour qu'il veut tant contenter. Aujourd'hui est un jour particulier; son ami Issouf le tapissier se marie.
Et ils sont nombreux, du marié à l'entraineur de foot, de la boulangère à la voisine, à défiler dans l'atelier de Walé avec chacun une commande pour la fête, et des exigences...
Walé, plein de bonne volonté tentera de tous les satisfaire au mieux... mais au passage, il s'oubliera lui-même et ne se sera rien confectionné pour assister au mariage de son ami.
C'est une bien jolie fable que nous offre là Véronique Vernette. Tout empreint de fraicheur dans le texte, le rythme du livre est vif, haletant et on est en complète empathie avec ce pauvre Walé si désireux de bien faire. L'album, facile à oraliser, se prête parfaitement à une lecture collective.
Quant aux illustrations, Véronique Vernette s'est surpassée ici. Les visages de ses personnages sont travaillés et très émouvants. Ils semblent nous parler de là-bas, vouloir nous dire qui ils sont et nous apprendre peut-être à retrouver ce "vivre ensemble" qu'on a perdu ici.
Les perspectives dans les images, la légèreté du trait de la dessinatrice, les techniques mixtes d'illustrations savamment maîtrisées aux couleurs parfois chatoyantes et parfois nuancées, tout conjugue à ce que cet ouvrage soit un plaisir pour les yeux. L'artiste a manifestement donné le meilleur de son art dans cet album.
Enfin, Walé tailleur à toute heure, à l'instar des albums précédents de Melle Vernette, présente un intérêt documentaire certain sur une Afrique comtemporaine et urbaine, loin des représentations "cartes postales" trop souvent déclinées dans la littérature de jeunesse.
Un plaisir de lecture à offrir à tous pour partager et voyager.
Merci à Véronique Vernette pour ce véritable rayon de soleil littéraire. -Anne Helman 

Publié dans Albums, Coups de coeur livres | Lien permanent | Commentaires (0) |

15/03/2012

Casse-Tout

casse tout.jpgCasse-Tout
Yvan Pommaux
L'Ecole des Loisirs, 13€ 

Ce nouveau héros, ou plutôt anti-héros créé par Monsieur Pommaux n'est ni un chat, ni aucun autre animal cher au bestiaire de l'illustrateur.
Casse-Tout est en effet un jeune garçon d'une dizaine d'années doté d'un sacré aplomb, romantique comme un jeune premier et aussi maladroit qu'attachant dans ses mésaventures qui verront tout de même un heureux dénouement  in extremis et après bien des rebondissements.

Portrait d'enfant avide d'expérimentations, faisant à ses propres dépens son apprentissage amoureux aux côtés de la séduisante Lola, Casse-Tout nous amuse, certes, mais nous émeut aussi. On ne peut que prendre son parti face à l'antipathique génie présomptueux que notre jeune ami vaincra grâce à l'aide de sa chère et tendre camarade, futée et au sang-froid remarquable.
Dans ce conte moderne les enfants vivent seuls et s'en accommodent fort bien, l'imagination et l'impétuosité de la jeunesse finissent par gagner sur l'orgueil et la vanité des adultes, et la part belle est faite à l'art.
La lecture de cet album est un plaisir à chaque page à côté duquel il serait bien dommage de passer... -Anne Helman

Publié dans Albums, Coups de coeur livres | Lien permanent | Commentaires (0) |

Je cuisine comme un chef

  
je cuisine comme un chef.jpgJe cuisine comme un chef
Bernard Loiseau, illustrations de Pef
Albin Michel Jeunesse, 13,50€

Première édition Septembre 2000
Nouvelle édition Mai 2011

C’est un vrai plaisir, et de lecteur et de gourmand, de retrouver enfin ce livre à nouveau disponible en librairie.
Portées par les illustrations intemporelles et humoristiques de Pef agrémentées de dialogues dans des bulles, les recettes qui y figurent sont simples, rapides à élaborer, et pour la plupart peu onéreuses.
Facilement réalisables par les enfants à partir de 6ans, l’ouvrage est tout à la fois festif, simple et intelligent, une vraie réussite ! On y trouvera des menus à concocter en toutes occasions, des repas de fête au déjeuner de tous les jours.
Les indications sont complètes et claires, et Bernard Loiseau semble avoir le goût de la transmission de son art. Et quel art !
Le sommaire et l’index des recettes complètent utilement le corps de l’ouvrage. Enfin, les « petits plus » en marge (bon à savoir, le truc du chef, pour changer…) proposent des variantes qui en prolongent la découverte.
Un bon classique à peine « re-lifté » à l’occasion de sa réédition ; un papier plus glacé, une typographie plus grasse et peut-être plus dynamique, bref, des détails qui nous persuadent que ce livre de cuisine pour enfants est bel et bien devenu une référence.
Alors, tous à vos fourneaux ! -Anne Helman

 

Publié dans Coups de coeur livres, Documentaires | Lien permanent | Commentaires (0) |

28/02/2012

L'Innocent de Palerme

l'innocent de palerme.jpgL'innocent de Palerme
Gandolfi Silvan
Les Grandes Personnes, 16,50€ 

Santino, 6 ans, vit à Palerme, en Sicile, dans une famille très modeste mais aimante. En Sicile, la Mafia impose ses lois et très vite, le père et grand-père du petit garçon, à la recherche d'argent "facile" vont se retrouver mêlés aux affaires de la Mafia. Le règlement de compte va vite dégénérer et Santino va être le témoin du meurtre des deux membres de sa famille. Lui-même, grièvement bléssé, se réveille à l'hôpital, traqué par les hommes de la Mafia et protégé par la police qui veut à tout prix le faire témoigner.
A Livourne, Lucio, 12 ans, vit seul avec sa mère et sa petite soeur. A la maison c'est lui l'homme, il s'occupe de tout. Mais Lucio n'a qu'un rêve, la voile, il est un champion. Dès que les beaux jours arrivent, il y consacre tout son temps libre. Un soir, en rentrant chez lui, il découvre que sa mère a disparu, il est persuadé qu'elle a été enlevée et très vite, ses recherches vont le mener à Palerme.
Quel lien unit Santino et Lucio?
"L'innocent de Palerme" est construit comme un roman policier tout en étant très documenté sur la Mafia ce qui en fait aussi un poignant roman de témoignage.
S.Gandolfi décrit avec minutie les terribles lois auxquelles sont soumis italiens et siciliens, un état où même les enfants ne bénéficient pas d'une réelle protection, et par les actes de leurs parents, sont en danger permanent. A travers le personnage de Santino, qui incarne l'innocence dans toute sa force, l'auteur nous livre un roman coup de poing, à charge, et n'épargne rien ni personne et surtout pas le lecteur. Le récit nous tient en haleine du début à la fin, le suspense ne faiblit pas, nous préparant au pire et nous rappelant souvent ,à travers cette fiction, que ces terribles situations sont une réalité constante et quotidienne et pas bien loin de chez nous. 

Publié dans Coups de coeur livres, Romans ados | Lien permanent | Commentaires (0) |

Petites histoires horribles à lire avant de s'endormir

petites histoires.jpgPetites histoires horribles à lire avant de s'endormir
Françoise Cruz
Naïve, 12€ 

Françoise Cruz nous offre un recueil de sept nouvelles... à nous glacer le sang d'effroi. Et pourtant, point de vampires ni revenants ici malgré le titre sciemment trompeur, mais au contraire des personnages ordinaires que l'auteure nous dépeint comme subissant la Misère, qu'elle soit sociale, affective ou personnelle. Le tour de force du livre c'est le ton que l'auteure lui donne, s'appliquant et s'amusant avec succès à écrire des épisodes dramatiques de la vie quotidienne à la façon de courts thrillers avec un art de la chute certain.
A la lisière entre littérature pour adolescents et littérature générale, à la frontière aussi entre littérature de genre et nouvelle socio-réaliste, ce court recueil peut tout simplement réconcilier bien des jeunes avec le plaisir de lire. Françoise Cruz tient ses lecteurs en haleine de bout en bout, qui, pour sûr, auront bien du mal à s'endormir ensuite... tant pis... ou tant mieux... cette insomnie là en vaudra la peine. -Anne Helman 

Publié dans Coups de coeur livres, Romans ados | Lien permanent | Commentaires (0) |

19/01/2012

Baby Sitter Blues

baby sitter.jpgBaby-Sitter Blues
Marie-Aude Murail
L'Ecole des Loisirs, Collection Médium, 1989, 6€
Réactualisé en 2006 et sorti en collection Neuf

Emilien Pardini, le héros de Baby-Sitter Blues, naît sous la plume de Marie-Aude Murail alors que je n'ai pas encore l'âge de lire. Quelques années plus tard sur l'étagère de la bibliothèque municipale c'est le coup de foudre. Il me reste un souvenir intact de ma rencontre avec Emilien qui a éveillé en moi un amour irrévocable des livres et de la lecture.
Baby-Sitter Blues raconte l'histoire d'un ado qui vit avec sa mère et ne connaît pas son père. Entre eux deux les rôles sont souvent inversés et les relations conflictuelles. Emilien rêve d'un magnétoscope (un ordinateur dans la version réactualisée) et pour cela il commence le baby-sitting, un simple petit boulot qui va se révéler être une vraie passion pour lui. Ainsi débutent les aventures d'Emilien Pardini. Elles vont se poursuivrent le temps de sept livres tous aussi savoureux et captivants.
Le récit de Marie-Aude Murail est efficace, vif, drôle, touchant et universel. A travers la simplicité du récit elle croque le portrait d'un jeune homme dans lequel chaque lecteur ou lectrice peut se reconnaître et elle transforme les enjeux de la vie d'un adolescent en une histoire pétilliante et passionnante. Elle en fait un héros intergénérationnel qui se débat pour comprendre d'où il vient, qui il est et quelle est sa place dans le monde qui l'entoure.
Emilien est un romantique éperdu, rêveur, maladroit et, par conséquent, irrésistiblement attachant. Adolescent qui a pour arme l'humour, l'ironie et la dérision, il cache une fragilité et des peurs. Il est sans cesse en quête d'identité, de vérité, de reconnaissance et d'amour. La force d'Emilien, c'est d'être le héros de sa propre histoire, d'être un adolescent ordinaire, qui ne sort pas du lot et qui est confronté aux mêmes questions, aux mêmes angoisses et aux mêmes bonheurs que tant d'autres jeunes gens en passe de devenir un jour des adultes.
Plus de 20 ans après sa première parution (et un lifting en 2006 pas si nécessaire que ça), Emilien reste un jeune héros moderne. Sa fraîcheur, sa sensibilité et sa fantaisie continuent d'accompagner ses lecteurs dans le chemin souvent sinueux qui mène à la maturité. -Pauline 


 


Publié dans Coups de coeur livres, Romans junior | Lien permanent | Commentaires (0) |

L'enfant Phoque

l'enfant phoque.jpgL'enfant Phoque
Nikolaus Heidelbach
Les Grandes Personnes, 13€ 

Nikolaus Heidelbach nous livre dans cet album exceptionnel une version du conte inuit traditionnel, la femme-phoque.
Si le propos appartient à la culture de tradition orale, l'auteur nous livre ici le point de vue de l'enfant sur cette femme de marin qui, au final et comme il se doit dans la version d'origine, et même ici à cause de la curiosité de son propre fils, quittera le domicile familial et retrouvera son apparence de phoque.
Servi par un texte dense, dont la traduction semble pour le moins travaillée, illustré avec ce talent extraordinaire qu'a l'artiste de nous transporter au gré de son univers graphique particulier d'une force peu commune (Heidelbach, c'est l'anti-Dautremer... point de "décorations" mais du sens!) la voix de cet enfant, le narrateur, ne peut que nous émouvoir.
Conte sur la maternité, conte sur la puissance des secrets, conte sur la force de l'amour filial et sur l'abandon... "L'enfant phoque" est tout simplement un album magistral... et c'est rare! -Anne Helman 

Publié dans Albums, Coups de coeur livres | Lien permanent | Commentaires (0) |

12/11/2011

Contes et Légendes Yiddish


légendes yiddish.jpgContes et Légendes Yiddish

Anne Jonas
Editions Nathan ; 7,50€

Les Contes et Légendes sont la mémoire du monde, retraçant la vie des Héros de la Grèce Antique, de la Rome Antique et de l'Egypte Ancienne sans oublier le Moyen-Âge, les Sept Merveilles du Monde et même les Amoureux Légendaires, etc...
Tous les ouvrages de cette collection sont des cadeaux précieux pour nos adolescents, nos lectures d'enfance nous suivent, nous construisent.
Les Légendes Yiddish qui viennent de paraître nous permettent d'explorer les forêts de bouleaux, les synagogues de l'Europe de l'Est, les paysages enneigés d'un monde disparu, celui des juifs d'avant la deuxième guerre mondiale, petit monde victime d'une folie brutale.
Ces contes sont uniques, étranges quelquefois, pleins d'humour le plus souvent, poétiques toujours, plaidoyers contre la haine, la violence, la peur tout au long des onze histoires.
Merci à Mireille pour cette note

Publié dans Contes, Coups de coeur livres | Lien permanent | Commentaires (0) |

09/11/2011

Le lion blanc

le lion blanc.jpgLe lion Blanc
Michael Morpugo, illustré par Jean-Michel Payet
Gallimard, Folio Cadet ; 8,40€

Bertie vit avec ses parents en Afrique du Sud, il n'a ni frère ni soeur, ne va pas à l'école, et passe de longues journées à regarder les animaux de la savane qui viennent s'abreuver à l'étang en bas près de chez lui. Un jour, il aperçoit un lionceau tout blanc ! Personne ne le croit bien sûr, "les lions blancs cela n'existent pas !" lui disent ses parents. Un jour son père abat une lionne, Bertie comprend que le petit lion est désormais orphelin et livré à lui-même. Il décide de l'apprivoiser et de le recueillir. Les deux nouveaux amis deviennent inséparables.
Malheureusement les parents de Bertie décident qu'il est temps pour leur fils de recevoir une éducation digne de ce nom et l'envoie en Angleterre pour y faire ses études. Le lionceau est alors vendu à un cirque français. Bertie se jure alors qu'ils se retrouveront un jour ! Une histoire passionnate pleine d'espoir et d'amitié. -Lila

Publié dans Coups de coeur livres, Premières lectures | Lien permanent | Commentaires (0) |