Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

[Recommandez ce blog à un ami !] | Page d'accueil du blog | Page d'accueil du site

11/02/2019

Tomi Ungerer

Hommage à Tomi Ungerer

 

(28 Novembre 1931 - 9 Février 2019)

 

9782211019613,0-865717.jpg9782211213424,0-1575024.jpg

 

Tomi Ungerer n’est plus. Il restera pour moi ce monstre sacré avec son œuvre protéiforme qui me soutient. Tous les jours, je me dis que Tomi Ungerer écrit pour les enfants, tous les enfants, mais pas seulement.

 

Chaque nouvel album d’Ungerer m’emporte, me fait sourire et pleurer aussi parfois, me porte et me transporte dans son monde qui est le mien, assurément. J’en ressors différente, meilleure et plus aguerrie. Et je sais qu’il en est de même pour les enfants.

 

Je voulais témoigner qu’après vingt cinq ans de librairie dont plus de vingt passés en librairie spécialisée jeunesse, j’ai vu tous les gamins, qu’ils aient trois ou neuf ans aller d’eux-mêmes et naturellement vers les livres de Tomi Ungerer.

 

Je voulais vous dire que les personnages d’Ungerer sont à l’image du monde, bons parfois et méchants d’autres fois, mais que ce monde que l’artiste sait sublimer par cette truculence, ce baroque, et cette humanité qui se dégagent si fortement de ses albums font de ses livres des classiques dès parution, des œuvres intemporelles et universelles qui parlent à tous. Qu’on soit enfant ou adulte, on s’attache à ses personnages, et on suit leurs aventures, celles de Tiffany, de Jean, de Zéralda, de Zloty et de bien d’autres avec un intérêt jamais altéré à la nième lecture, seule ou partagée. Le plaisir est toujours là, intact, l’émotion sans cesse renouvelée mais aussi toujours un peu modulée. A chaque fois, quand on ferme le livre, on a déjà envie d’y retourner, et il nous appartient un peu plus.

 

Je voulais clamer une fois encore que Tomi Ungerer est un grand illustrateur, que ses planches n’en finissent pas de nous étonner et de nous faire sourire, et que ses couleurs sont belles, que ses visages sont les nôtres, qu’on voudrait tous adopter Otto car ours si « cute » jamais on n’a vu, que son monde est drôle et tragique tour à tour, passionné, humaniste et donc passionnant, et que ses illustrations en témoignent.

 

Je voulais vous confier que Tomi Ungerer considère avec respect et clairvoyance ses jeunes lecteurs, et que ses exigences du texte et des intrigues sont à hauteur des enfants qu’il sait intelligents et à qui il destine ses livres.

 

Il en est aussi ainsi avec Ni oui ni non, où il répond à des questions d’enfants avec esprit et humour, comme toujours.

 

Que de bons moments de libraire à proposer encore et encore aux familles Flix, Amis-amies, Zloty, les rééditions d’Adélaide, de Crictor, etc !

 

Et bien sûr , la sortie de Maitre des Brumes, extraordinaire conte scientifique d’apprentissage, album déjà classique et pourtant récent, restera à tout jamais dans ma mémoire... Je ne suis jamais allée en Irlande, mais le vent marin souffle dans son livre. Tomi Ungerer, je vous remercie pour ces beaux voyages.

 

Anne Helman

 

Chat Perché, Le Puy-en-Velay, 17/05/2014, pour l’Ecole des Loisirs, mis à jour le 10 février 2019.

| Lien permanent | Commentaires (0) |