Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

[Recommandez ce blog à un ami !] | Page d'accueil du blog | Page d'accueil du site

05/08/2017

On a aimé!

--la-place-du-c-ur,-saison-2-898954-264-432.jpgA la place du cœur : Saison 2
Arnaud Cathrine
Robert Laffont
16,5€

 

A la place du cœur saison 1, soir du 11 janvier 2015, le lecteur a quitté Caumes, le protagoniste, 17 ans, amoureux de Esther, et révolté par les attentats qui viennent de toucher la France en plein cœur. Et alors qu'il défilait à Paris contre la barbarie, main dans la main avec Esther, Hakim, son meilleur ami, se fait violemment agresser parce qu'il a une « tête d'arabe » et succombe à ses blessures. Pour Caumes, tout bascule.

 

Dans la saison 2, on retrouve Caumes, à l'été suivant, mais cette fois ce n'est plus lui qui nous raconte son histoire. C'est d'abord Niels, le cousin qu'il retrouve tous les étés, qui nous parle de Caumes, un Caumes affaiblit, détruit, emporté par un cercle vicieux d'alcool et drogue, qui ne trouve plus de sens à sa vie, que l'absence d'Hakim a laissé orphelin.

Puis Esther prend le relais, nous raconte son impuissance face à la détresse du garçon qu'elle aime, son incapacité à passer à autre chose, alors qu'elle a compris que le Caumes qu'elle connaissait n'existe plus.

Enfin Caumes, revient doucement à la vie, et reprend la parole.

 

En Septembre, tous 3 commencent leur vie d'adulte à Paris et se retrouvent souvent au « Petit Cambodge » ou à « La belle équipe »  pour boire un verre ou plus. Chacun essaie de grandir, de panser ses blessures, d'oublier les absents et pour Caumes de vivre avec un trou « A la place du cœur ». Pourtant le lecteur le sait, en Novembre 2015, exactement en ces lieux, la France va à nouveau connaître l'horreur. La peur nous saisit alors, parce que c'est certain, l'auteur va nous faire revivre ces événements. Et en plaçant le destin de ses trois protagonistes au centre de cette tragédie nationale Arnaud Cathrine nous y replonge avec une nouvelle perspective mais une émotion intacte.

 

Dans la juste continuité du premier, avec son langage cru et familier, Arnaud Cathrine écrit un livre fort qui fait la part belle à cette jeunesse qui doit penser l'avenir avec le terrorisme et la violence en toile de fond.

 

Pauline Vignaud

 

41FHZaJ2gvL._SX195_.jpgFeu Couleur #1
Jenny Valentine
Collection Medium
L'école des loisirs
16€

 

Lire un Jenny Valentine est toujours une délicieuse surprise. Feu Couleur #1 n'échappe pas à cette règle vertueuse.

Comme toujours chez elle, c'est d'abord une histoire de famille, une histoire compliquée. Iris 16 ans, vit avec une mère et un beau-père avides d'argent et de célébrité. Elle ne sert que de faire-valoir lorsque les occasions se présentent pour renflouer les comptes bien souvent vides !

 

Et justement, une de ces occasions se présente ! Le père biologique de notre héroïne, qui l'a abandonné elle et sa mère il y a bien longtemps, est sur le point de mourir. L'homme est très riche et possède une collection d’œuvres d'art à faire miroiter les dollars dans les yeux de la maman d'Iris. Alors quoi de mieux que d'utiliser l'ado pour amadouer l'homme et le culpabiliser dans ses derniers instants afin qu'il lègue tout son argent à son ex-femme et sa fille.

 

Mais rien ne se passe comme prévu, au contact de ce père qu'elle n'a jamais connu, Iris va s'ouvrir, lui confier sa passion dévorante pour tout ce qui brûle et mettre à jour un secret de famille, l'obligeant à remettre ses certitudes en perspective.

 

On lit Feu Couleur #1 aussi vite que se consument les objets auxquels Iris met le feu ! Jenny Valentine continue de manier avec brio une narration à suspense sans jamais que ce soit au détriment de l'histoire intime de ses héros. Chez cette auteur l'ado est toujours au centre, souvent brisé par l'histoire familiale, il ou elle porte sur ses épaules de lourds fardeaux mais sait toujours se dépasser, voire se sublimer pour s'extirper de ces situations délicates desquelles il sort toujours grandi.

 

 

Pauline Vignaud

Publié dans Coups de coeur livres, Romans ados | Lien permanent | Commentaires (0) |


ECRIRE UN COMMENTAIRE

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.